Menu

Rendez-vous

L’inégalité de longueur des membres inférieurs (ou la jambe courte)

Avoir une jambe plus courte que l’autre (appelé « inégalité de longueur des membres inférieurs ») peut conduire à un certain nombre de problèmes. Ceux-ci comprennent des douleurs au dos, à la hanche, au genou et au pied. En fait, nous avons reçu de nombreux patients qui ont passé des années et ont consulté plusieurs médecins pour essayer de comprendre pourquoi ils ont mal au dos, au genou et à la hanche et qui se sont fait dire que tout va bien avec leurs articulations. À l’aide de mesures simples de leurs jambes, ces patients pourraient avoir évité des années de douleur et de consultations inutiles.

Le Dr Bochi est expert du diagnostic de l’inégalité de longueur des membres inférieurs et du traitement des problèmes qui lui sont associés. Pour obtenir un examen, appelez-nous dès aujourd’hui pour fixer un rendez-vous dans notre clinique à Montréal. 

 

Causes de l’inégalité de longueur des membres inférieurs

Les causes les plus courantes :

  • les problèmes congénitaux y compris les problèmes de position du fœtus dans l’utérus
  • les blessures qui se produisent au moment de la naissance (par exemple une luxation de la hanche)
  • un traumatisme qui affecte la plaque de croissance pendant l’enfance
  • les fractures ou les luxations affectant les os et les articulations des membres inférieurs
  • la chirurgie de la hanche ou du genou (par exemple un remplacement de la hanche ou du genou)
  • une mauvaise posture qui a déstabilisé le bassin

Symptômes de l’inégalité de longueur des membres inférieurs

Les symptômes peuvent se produire n’importe où dans le corps, des pieds à la tête. Si une jambe est plus courte que l’autre, une sorte de compensation a généralement lieu. Cette compensation peut entraîner d’autres problèmes. Par exemple, si vous avez une jambe courte, vous pourriez vous pencher plus du côté court. Cela peut mettre une pression excessive sur une hanche et un genou. D’autres symptômes peuvent comprendre les éléments suivants :

  • la douleur au genou de l’une des jambes
  • la douleur neuropathique dans le bas du dos et des jambes (la sciatique),
  • une mauvaise coordination ou un mauvais équilibre
  • la douleur dans les pieds et les chevilles
  • la douleur à la mâchoire (syndrome algodysfonctionnel de l’appareil manducateur)
  • la fatigue

La compensation de la différence de longueur

Quand une jambe est plus courte que l’autre, votre corps travaille fort pour essayer de corriger le problème et d’égaliser les deux jambes. C’est ce qu’on appelle la compensation. La compensation peut être très compliquée et ses effets varient d’une personne à l’autre, mais il existe toutefois deux méthodes courantes de compensation :

  1. se pencher du côté de la jambe la plus courte
  2. l’aplatissement du pied du côté de la jambe la plus longue provoquant une surpronation

En fait, ces types de compensation peuvent nous aider à marcher plus normalement. Malheureusement, ils exercent également une force excessive sur les pieds, les chevilles, les genoux, les hanches et le bas du dos et même le cou. Bien entendu, cela peut entraîner des douleurs.

 

Diagnostic de l’inégalité de longueur des membres inférieurs

Nous diagnostiquons  l’inégalité de longueur des membres inférieurs de trois manières différentes.

  • Nous demandons au patient de s’assoir sur notre fauteuil de traitement et nous comparons directement les longueurs des jambes.
  • Nous effectuons une analyse de la démarche. Il y a des traits distinctifs qui peuvent être aperçus dans la démarche des personnes qui ont une inégalité de longueur des membres inférieurs.
  • Nous commandons une radiographie de diagnostic spéciale appelée une étude de la longueur des membres.

 

Traitement de l’inégalité de longueur des membres inférieurs

Pour soulager la douleur associée à une telle inégalité (qu’elle soit présente dans les pieds, les chevilles, les genoux, les hanches, le bas du dos ou ailleurs), notre objectif est d’égaliser la longueur des deux jambes. Nous pouvons accomplir cela de plusieurs manières.

Monter la semelle et le talon de vos chaussures
Cette technique est particulièrement utile pour les personnes ayant une grande inégalité des membres (supérieure à 2,5 cm). Le problème avec ce traitement est qu’il peut être difficile de monter la semelle de toutes vos chaussures.

Mettre une talonnière à l’intérieur de la chaussure
Il s’agit de la méthode la plus rapide et la plus simple de compenser l’inégalité. L’inconvénient est que ces talonnières peuvent s’user rapidement et montent seulement le talon plutôt que l’ensemble du pied. En outre, ils ne compensent pas la pronation anormale provoquée par l’affection. Quoi qu’il en soit,  nous mettrons souvent des talonnières en premier et nous passerons ensuite à des traitements plus ciblés plus tard.

Utiliser des orthèses plantaires sur mesure
Les orthèses sur mesure pour le traitement de l’inégalité des membres inférieurs offrent l’avantage de traiter à la fois la jambe la plus courte et la pronation anormale qui accompagne habituellement cette affection. Ces dispositifs médicaux confortables sont fabriqués à partir de moulages de vos pieds, ne s’usent pas rapidement et soulagent efficacement la douleur.

Vos orthèses seront également conçues pour soulager la douleur provoquée par les durillons, les névromes, les oignons au pied, la douleur au pied, et d’autres défauts de la biomécanique causés par l’inégalité des membres inférieurs. Si l’inégalité de vos membres est inférieure à 6,5 mm, vous serez en mesure de porter nos orthèses plantaires dans la plupart des chaussures de ville. Si l’inégalité de vos membres est inférieure à 6,5 mm, vous pourriez avoir à porter des chaussures de marche, des chaussures de sport, ou de chaussures de ville très profondes.

 

Des pieds en santé permettent de profiter régulièrement de l’exercice et avoir un mode de vie sain. Si vous avez des douleurs qui n’ont pas été soulagées en suivant les suggestions ci-dessus, prenez rendez-vous et venez nous voir dans notre clinique à Montréal. Nous pouvons vous offrir des options de traitement conservateur qui permettront de soulager votre douleur.

 

©

  • 1
    Clinique Podiatrique
    Centre-Ville de Montréal

    1826 Sherbrooke O,
    Montreal, QC H3H 1E4
    514-931-6111
  • 2
    Clinique Podiatrique Villeray,
    Ahuntsic, Rosemont

    8415, St Denis-Local 210
    Montreal, QC H2P 2G9
    514-381-1931