Menu

Rendez-vous


Douleur à l’arrière du talon

Douleur au talon

Auteur: Dr George Bochi, podiatre

Il est donc indispensable si vous souffrez d’une douleur aiguë sous le talon d’aller consulter un professionnel de santé spécialisé comme un podiatre qui sera à même d’établir un diagnostic en s’appuyant sur des examens divers comme des examens biomécaniques et radiographiques et de proposer un traitement adapté pour remédier à l’affection détectée. Selon celle-ci et les symptômes existants (inflammation du tissu, état des tendons, état des os du talon, présence d’ecchymoses, etc.), les traitements peuvent être différents et aller du repos à la chirurgie en passant par des semelles sur mesure ou encore de la rééducation.

Les causes de la douleur à l’arrière du talon

Les causes de douleurs au talon sont multiples et nécessitent un examen approfondi afin de trouver la cause exacte déclenchant tous les symptômes et d’établir le diagnostic. En effet l’arrière du pied est une partie complexe composée de plusieurs éléments pouvant tous être à l’origine d’une douleur aiguë sous le talon. Pour bien comprendre les différentes causes de douleur au talon, il convient donc de bien connaître l’anatomie de cette partie du pied qui supporte en majorité le poids du corps. Le talon est donc composé du calcanéum qui est le gros os de cette partie du pied, il repose sur une couche de graisse assez épaisse elle-même recouverte par une peau plus épaisse que sur la majeure partie du corps. Autre élément essentiel du talon : le talon d’Achille, il s’agit d’un tendon de taille importante relié au calcanéum et permettant de le soulever. Enfin un dernier élément clé compose le talon : l’aponévrose plantaire qui relie le calcanéum aux orteils.

  • La maladie de Haglund
  • La maladie de Haglund est une « bosse » sur l’os sur la partie supérieure de l’arrière de l’os du talon (calcanéum).
  • La tendinite du tendon d’Achille
  • La ténosite ossifiante insertionnelle d’Achille
  • La bursite rétrocalcanéenne

Examen physique

Plusieurs maladies et lésions peuvent toucher certains de ces éléments. C’est ainsi le cas de la maladie de Sever, cette pathologie peut être liée à une pratique sportive intense, mais aussi tout simplement à la croissance chez les enfants et les adolescents. Elle consiste en une rupture du cartilage unissant le talon d’Achille au calcanéum. Autre cause fréquente de la douleur aux talons : la tendinite au talon d’Achille, celle-ci est généralement due à un choc au niveau du tendon, mais peut aussi résulter d’une surcharge pondérale ou d’une hydratation insuffisante. La maladie de Haglund, aussi appelée maladie du coureur peut également causer des douleurs au niveau de l’arrière du talon. Il s’agit généralement d’une affection atteignant les personnes pratiquant des sports avec impacts (footballeurs, adeptes de la course à pied, etc.) et se manifeste par des ecchymoses au niveau du talon accompagnées d’une bosse annonciatrice d’une hypertrophie du calcanéum.

Par ailleurs, la fasciite plantaire peut également entraîner des douleurs à l’arrière des talons, il existe dans celle-ci deux cas : une voûte plantaire longue engendrant le phénomène de « pieds plats » et une voûte plantaire courte entraînant un pied trop creux. Ces deux situations peuvent engendrer une inflammation de l’aponévrose. Enfin, l’épine de Lenoir peut également apparaître et causer ce type de douleur, il s’agit d’une excroissance osseuse se développant vers l’aponévrose plantaire. Il existe bien sûr d’autres causes possibles à des douleurs dans cette zone comme la fracture de calcanéum ou la maladie d’Albert, mais, quelle que soit l’origine du mal, il doit être identifié et traité.

Conséquences de la douleur au talon

S’il est aussi important de prendre au sérieux les douleurs derrière la cheville et les douleurs derrière le talon, c’est surtout, car les conséquences des maladies et des atteintes se cachant derrière ces symptômes ne sont pas anodines. Outre la douleur à l’arrière du talon, il peut exister une inflammation du tissu qui rendra l’articulation enflée et sensible. De plus, non traitées ces affections peuvent entraîner une difficulté à marcher durable comme cela peut être le cas avec la fasciite plantaire. En effet dans le cadre de la fasciite plantaire, la douleur peut durer plusieurs jours et le traitement comportera beaucoup de mise au repos de cette zone essentielle à la marche. De plus, parmi les conséquences de ce type d’affection, on peut également citer les micros déchirures qui s’accumulent tant que le traitement adéquat n’est pas mis en plus et mettront donc de plus en plus de temps à se résorber.

Comment soigner la douleur aux talons

En cas de douleurs au talon, il convient donc de s’adresser à un professionnel de la santé qualifié comme le podiatre pour déterminer les causes de ces douleurs. Celui-ci pourra procéder à un examen du pied clinique pour établir une hypothèse diagnostique puis à des examens biomécaniques et recourir à une radiographie afin d’infirmer ou de confirmer le diagnostique avant de proposer un traitement adapté. Il pourra ainsi indiquer comment l’atteindre et définir le protocole de soin le plus adéquat. En effet, soigner une tendinite n’entraîne pas nécessairement les mêmes procédures que pour une fracture du calcanéum, d’autant que les remèdes sont multiples.

Ainsi, le professionnel de santé peut être amené à proposer des orthèses plantaires, des semelles sur-mesure ou des chaussures sur mesure mais aussi des anti-inflammatoires pour soulager la douleur. Son rôle étant de prodiguer des conseils et des soins, il peut aussi recommander de faire des étirements après les séances de sports ou au contraire de mettre le pied au repos. Dans les cas les plus graves et après avoir épuisé les options plus douces, il est également possible de procéder à de la chirurgie notamment dans les situations de fracture du calcanéum qui peuvent entraîner des séquelles graves et avoir des conséquences sur la vie des patients par la suite. C’est notamment pour éviter d’en arriver à ces extrémités qu’il est essentiel en cas de douleur au talon de prendre rendez-vous avec un podiatre au plus tôt comme le Dr Bochi pour mettre en place un traitement adapté rapidement.

Traitement non chirurgical

  • L’utilisation d’une ou une chaussure à talon modéré
  • Les orthèses plantaires sur mesure
  • Le renforcement du tendon d’Achille
  • L’immobilisation
  • L’étirement du mollet
  • Les médicaments anti-inflammatoires
  • La perte de poids

Vous n’avez pas à vivre avec la douleur à l’arrière du talon. Contactez notre clinique podiatrique à Montréal pour le traitement de l’affection.

Source
https://www.ncbi.nlm.nih.gov//
https://www.msdmanuals.com/
https://www.msdmanuals.com/

© 2019

  • 1
    Clinique Podiatrique
    Centre-Ville de Montréal

    1826 Sherbrooke O,
    Montreal, QC H3H 1E4
    514-931-6111
  • 2
    Clinique Podiatrique Villeray,
    Ahuntsic, Rosemont

    8415, St Denis-Local 210
    Montreal, QC H2P 2G9
    514-381-1931