Menu

Rendez-vous


Traitement de l’épine de Lenoir

Douleur au talon

Auteur: Dr George Bochi, podiatre

Qu’est-ce que l’épine de Lenoir

Cette épine, du nom de celui qui l’a découvert, se nomme aussi épine calcanéenne, car il s’agit d’une excroissance osseuse qui apparaît à la jonction du fascia plantaire et de l’os du tarse postérieur du talon (calcanéum).

Qu’est-ce qui cause l’apparition de l’épine calcanéenne ? Cette dernière prend souvent naissance lorsqu’il y a affaissement de la voûte ou de l’arche plantaire, ce qui provoque un resserrement du fascia plantaire. À ce propos, précisons que le fascia plantaire est une membrane fibreuse épaisse qui relie le talon à la base des orteils et enveloppe des tendons, des muscles et des nerfs.

Comme le pied s’aplatit et qu’il s’allonge, la membrane fibreuse se resserre et provoque une traction sur l’os du talon qui finit par s’élargir et former une épine. Cet éperon calcanéen peut s’accompagner d’une inflammation et c’est de cette inflammation que naît la douleur. Du reste, elle peut aussi se révéler à la suite d’une fasciite plantaire qui consiste en une inflammation du fascia à l’endroit même où il se joint à l’os du talon.

La solution au soulagement de la douleur. Identifier la source réelle de la douleur en consultant un professionnel en santé des pieds. En vérité, il ne s’agit pas de traiter une épine de Lenoir à l’aveuglette, mais bien d’enrayer un mal qui nuit aux activités quotidiennes et de loisirs.

Un traitement approprié. Plusieurs personnes qui se présentent en cabinet podiatrique croient, à tort, que la douleur dont ils souffrent est causée par cette épine calcanéenne. Beaucoup se questionnent également sur la pertinence d’une intervention chirurgicale ou s’en inquiètent.

Dans les faits, aucune opération chirurgicale n’est valable pour soulager la douleur, car celle-ci ne provient pas de l’épine de Lenoir, mais bien d’une inflammation du fascia plantaire. D’ailleurs, lorsque l’inflammation est enrayée, l’épine demeure, mais la douleur disparaît.

Le traitement de base consiste, par conséquent, à reposer le pied endolori. Nous y reviendrons à la fin de ce texte.

L’élargissement de l’os est à la base de la formation de l’épine calcanéenne. Nos pieds sont extrêmement sollicités dans une journée et deviennent source de nombreux problèmes, des plus bénins aux plus importants. Cette excroissance de l’os, par exemple, représente une réaction de notre corps, en l’occurrence de notre pied, à une surcharge de poids ou à un traumatisme physique.

La définition de l’épine de Lenoir demeure la même pour toutes ses appellations : elle consiste essentiellement en cet élargissement de l’os à l’endroit où le fascia plantaire se fixe au calcanéum.

L’os du talon, plus précisément le calcanéum, même s’il est souvent ciblé comme point de douleur n’en est pas la cause. Il subit simplement, nous le rappelons, un étirement excessif du fascia plantaire qui se resserre.

Le fascia plantaire et le talon constituent d’ailleurs les deux éléments clés dans la formation de l’épine de Lenoir. De telle manière qu’une inflammation de ce fascia nommée aussi fasciite plantaire s’avère la cause première de la douleur au pied, notamment au talon. Ainsi peut-on dire qu’elle représente un sérieux avertissement avant l’apparition de l’épine calcanéenne.

Symptômes de l’épine de Lenoir

Différentes indications peuvent nous mettre la puce à l’oreille quant aux possibilités de souffrir d’une fasciite plantaire ou d’une épine de Lenoir enflammée. Une légère pression du talon peut s’avérer infernale. Des douleurs intenses et subites peuvent être ressenties.

L’excroissance osseuse elle-même, divulguée lors d’une radiographie ou d’un examen chez votre podiatre, peut nous alerter avant que l’inflammation s’installe et cause de la douleur. Par ailleurs, l’épine de Lenoir est omniprésente chez plusieurs personnes en vieillissant ; le rapetissement du coussin plantaire peut s’en avérer à l’origine. Et cela relève d’une condition normale.

L’os du talon, le calcanéum, subit une grande part de stress lorsque l’inflammation du fascia s’accroît jusqu’à devenir chronique. Ceci implique une diminution de plusieurs activités physiques pour les gens aux prises avec ce genre de problème.

Les personnes ayant les pieds plats, déjà sujettes à des douleurs au pied, deviennent évidemment plus à risque. La pointe osseuse peut ainsi apparaître si l’irritation s’intensifie et n’est pas traitée.

Les surfaces dures de certains lieux de travail figurent au nombre des conditions pouvant mener à des douleurs au talon et, incidemment, à l’élargissement de l’os. En réalité, les personnes dont le travail consiste à rester debout sur un plancher dur durant toute la journée se retrouvent véritablement à risque.

L’activité physique qui fait supporter une lourde charge au pied comme la course, les sports de raquette, l’aérobique, etc., compte également parmi les conditions qui peuvent prédisposer à des inflammations caractéristiques.

Les symptômes demeurent, bien entendu, un inconfort et une douleur qui s’accentuent au fil du temps. Le mal est souvent localisé au talon et peut s’intensifier à différentes périodes de la journée. Cela conduit habituellement à l’arrêt des activités qui augmentent la souffrance.

Comment guérir l’épine de Lenoir ?

Soigner l’épine calcanéenne exige, selon la situation, le degré de douleur et l’historique de l’inflammation, de reposer son pied. Néanmoins, il faut vous assurer du diagnostic véritable. Comment guérir ? Un podiatre saura examiner votre pied et vous proposer des options de traitement appropriées : repos du pied pour une période déterminée ; arrêt d’activité physique nuisible durant un certain laps de temps ; exercices d’assouplissement ou d’étirement ; port de chaussures adéquates ; orthèses plantaires ; semelles adaptées ; etc.

Quoi faire en cas d’incertitude ? Avant d’accepter un traitement qui vous laisse perplexe, demandez un deuxième avis. L’importance de conserver nos pieds en santé se justifie d’elle-même dans toutes nos activités quotidiennes. C’est pourquoi vous devez éliminer tout doute en ce qui a trait à une intervention, quelle qu’elle soit, et surtout si l’on vous conseille une chirurgie sans autre explication.

Rappelez-vous qu’un bilan podologique peut s’avérer très utile pour bien cerner les facteurs responsables de la douleur, mais également pour prévenir rapidement tout problème de pied qui pourrait dégénérer et vous compliquer la vie.

N’hésitez pas à prendre un rendez-vous de consultation auprès d’un podiatre. Il demeure le professionnel le mieux placé pour vous aider.

© 2019

  • 1
    Clinique Podiatrique
    Centre-Ville de Montréal

    1826 Sherbrooke O,
    Montreal, QC H3H 1E4
    514-931-6111
  • 2
    Clinique Podiatrique Villeray,
    Ahuntsic, Rosemont

    8415, St Denis-Local 210
    Montreal, QC H2P 2G9
    514-381-1931