Menu

Rendez-vous


Callosités au gros orteil

Auteur: Dr George Bochi, podiatre

Les cors et les callosités sont des maux bien fréquents ayant pour origine des frottements du pied répété avec pour conséquence principalement des pieds douloureux. Ces lésions sont généralement bénignes, mais restent très désagréables et nécessitent un traitement adapté pour s’en débarrasser et soulager les douleurs qu’ils occasionnent. Néanmoins, il convient de différencier les diverses lésions de cet ordre qui peuvent apparaître afin de pouvoir les traiter convenablement et prévenir leur réapparition. En effet, les cors et les durillons sont tous deux causés par des frictions liées à des chaussures mal ajustées, mais si leur prévention est sensiblement identique, les traitements peuvent toutefois légèrement différer. D’ailleurs ces callosités n’ont pas le même aspect aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et il convient de ne pas les confondre avec les classiques ampoules et les verrues plantaires.

Symptômes et causes de la callosité au gros orteil

Les symptômes des cors et des callosités peuvent inclure :

  • une zone de peau épaisse et dure sur le pied
  • une petite bosse dure sur la peau qui pourrait avoir un noyau central
  • des bosses blanches et caoutchouteuses sur la peau (des cors « mous » entre les orteils)
  • dans certains cas, la callosité s’enfonce à l’intérieur le pied, plutôt que de croître à la surface de la peau
  • une douleur lorsqu’une pression ou un frottement est appliqué à la zone

Pour commencer, il est essentiel de bien différencier les callosités, les cors aux pieds et les durillons. En effet, les durillons sont généralement causés par des traumatismes répétés à un endroit précis qui vont faire apparaître un épaississement de la peau. Ces lésions trouvent bien souvent leur siège au nouveau des zones d’appui du pied et sont donc de forme variable et mal délimitée. Au niveau de leur aspect, les durillons sont souvent jaune pâle et durs au toucher, si la plupart du temps ils sont asymptomatiques, il peut arriver que la peau soit enflammée entraînant alors des douleurs. Les cors forment généralement des bosses aux pieds, plutôt de petite taille et de couleur jaune avec un bouchon central, ils peuvent être mous ou durs, mais sont bien souvent douloureux, car ils entraînent une compression des nerfs situés où ils apparaissent. Les endroits les plus touchés sont bien souvent les articulations des orteils et sur le dessus de ces dernières. Il arrive néanmoins qu’une lésion identique se développe entre les orteils, il s’agit de l’œil-de-perdrix qui est sensiblement semblable aux cors. Les callosités quant à elles sont généralement jaune pâle ou crème et de formes ovale ou ronde et consistent en épaississement de la peau visant à protéger certains endroits subissant des traumatismes répétés.

Si toutes ces lésions sont différentes avec des symptômes spécifiques, la question demeure : quelles en sont les causes ? Comment apparaissent-elles ? La plupart du temps, les durillons, les cors et les callosités ont la même origine : des frottements du pied au long cours et des traumatismes répétés. Ces derniers sont généralement liés à des chaussures mal ajustées entraînant des frictions comme c’est souvent le cas des talons hauts pour les femmes, mais ces lésions peuvent aussi apparaître chez les sportifs ayant des chaussures de sport inadaptées et tout particulièrement ceux qui pratiquent la course à pied.

Conséquences des callosités aux orteils

N’importe qui peut développer des cors ou des callosités, mais certaines personnes sont particulièrement à risque, notamment :

  • les personnes âgées — parce que la peau vieillissante perd son élasticité et ses tissus adipeux.
  • les gens qui passent beaucoup de temps debout — à cause de la pression exercée sur leurs pieds par la mise en charge continue.
  • les gens ayant des pieds qui roulent vers l’intérieur (le pied plat) — le pied plat exerce une pression excessive sur la pointe du pied sous le gros orteil, et à l’intérieur du talon.
  • Les gens ayant des problèmes de pied (comme un orteil en marteau, des oignons ou de l’arthrite) — une proéminence osseuse peut se frotter continuellement contre la chaussure ou les orteils voisins.
  • Les gens qui portent régulièrement des talons hauts ou des chaussures étroites, serrées ou mal ajustées.

Si les durillons sont généralement asymptomatiques, les cors quant à eux engendrent souvent des douleurs aiguës et les callosités une certaine gêne avec une sensation d’avoir un caillou un dans la chaussure. Néanmoins, il peut arriver que les durillons s’accompagnent d’une inflammation de la peau pouvant causer des pieds douloureux et des difficultés à marcher. De façon générale, les callosités, les cors et les durillons vont entraîner une perte de confort certaine qui peut modifier la démarche, les points d’appui et donc la pression appliquée sur la plante des pieds pouvant ainsi augmenter le risque de développer des ampoules. Enfin, dans certaines situations précises comme la présence d’un diabète, les lésions aux pieds peuvent devenir autant de blessures difficiles à guérir avec des conséquences parfois dramatiques. Autant de conséquences qui rendent nécessaire leur traitement, mais aussi leur prévention.

Comment traiter les callosités aux orteils

Ces lésions étant aussi inconfortables que douloureuses, il est indispensable de s’en préoccuper et de les soigner.

Prendre soin de ses pieds

L’une des premières mesures à prendre est évidemment d’éviter de porter les chaussures à l’origine de l’apparition de ces lésions. Ensuite, il s’agit avant tout de prendre soin de ses pieds et d’enlever les callosités. À cet effet, il est recommandé d’effectuer des bains de pied à l’issue desquels il sera possible de procéder à un léger décapage à l’aide d’une pierre ponce par exemple qui permettra d’éliminer l’essentiel des peaux mortes. Il est également possible d’utiliser une lime à pied lorsque les pieds sont secs pour poncer les durillons et les callosités.

L’hydratation, point essentiel

Ensuite, il est important de ne pas négliger l’hydratation de ses pieds qui évitera la peau sèche, celle-ci peut être obtenue grâce à une crème pour les pieds que l’on appliquera soigneusement avec de préférence des mouvements circulaires pour bien la faire pénétrer. Néanmoins il convient de ne pas confondre la crème hydratante avec une crème émolliente aussi appelée kératolytique. Cette dernière vient en complément du gommage pour faciliter l’exfoliation. Contenant de l’acide salicylique, elle se révèle très efficace pour ramollir la corne qui a pu se former au niveau de ces lésions, mais elle ne doit pas être appliquée si les talons sont fendillés.

Traitement médical

Tous ces soins peuvent largement contribuer à l’élimination de ces lésions, mais sont parfois insuffisants, dans ces cas-là et lorsque la douleur est aiguë ou lorsqu’il y a récidive fréquente il est préférable de consulter un professionnel de santé qui sera à même de prodiguer des conseils et des soins pour traiter les cors aux pieds, les callosités et les durillons. Il ne faut donc pas hésiter à prendre rendez-vous chez un podiatre comme le Dr Bochi qui sera à même de confirmer le diagnostic en procédant à divers examens du pied. Après ces derniers, il sera en mesure de proposer un traitement adapté aux lésions observées. Ces traitements peuvent être constitués d’anti-inflammatoires si une inflammation de la peau est constatée, mais aussi de médicaments anti callosités permettant de réduire les callosités et de soulager les douleurs rapidement.

Par ailleurs, il pourra également vous proposer une orthèse plantaire adaptée à votre pied aussi bien pour remédier à la perte de confort que pour éviter les réapparitions éventuelles des cors. Ces orthèses permettront de répartir différemment la pression sur le pied, mais agiront aussi en véritables protecteurs des endroits les plus fragiles. Néanmoins, il arrive que les lésions soient trop profondément établies pour disparaître uniquement avec ces mesures, le professionnel de santé pourra alors proposer un traitement-choc de type chirurgical pour réduire le cor ou le durillon.

Demandez l’avis de votre podiatre

Si vous avez des cors ou des callosités, ou si vous pensez que vous pourriez être en train de les développer, consultez notre podologue situé à Montréal. Les options de traitement peuvent inclure :

  • l’investigation et le traitement des causes possibles (telles que les oignons)
  • la réduction professionnelle de la callosité ou du cor pour soulager la douleur
  • des supports plantaires ou le rembourrage sur mesure sur diverses zones du pied afin de diminuer la contrainte; par exemple, vous pourriez avoir besoin de porter des petits coussins de mousse entre les orteils
  • si nécessaire, vous pourriez avoir à porter une orthèse plantaire pour diminuer la tension à long terme
  • des conseils sur les chaussures appropriées et les soins des pieds

Source

https://www.veterans.gc.ca
https://www.msdmanuals.com/fr/

© 2019

  • 1
    Clinique Podiatrique
    Centre-Ville de Montréal

    1826 Sherbrooke O,
    Montreal, QC H3H 1E4
    514-931-6111
  • 2
    Clinique Podiatrique Villeray,
    Ahuntsic, Rosemont

    8415, St Denis-Local 210
    Montreal, QC H2P 2G9
    514-381-1931