Menu

Rendez-vous


Engourdissement du gros orteil

Auteur: Dr George Bochi, podiatre

Nous ne nous soucions pas assez de nos pieds et nous ne prenons généralement pas assez sérieusement tous ces petits maux qui peuvent survenir et nous causer des douleurs aux pieds. Tous types d’activités physiques peuvent conduire à un engourdissement du gros orteil, mais dans certains cas, ces douleurs lorsqu’elles sont fréquentes peuvent avoir une tout autre origine surtout lorsque ce sont les personnes âgées qui sont touchées par ce trouble. Parmi les causes les plus bénignes, nous pourrons retrouver une chaussure mal portée, une alimentation riche ou encore une activité physique intensive, mais cette douleur peut être révélatrice d’autres problèmes moins anodins comme un diabète de type xx, une fasciite plantaire, un problème de circulation du sang ou encore un névrome de morton. Si le problème persiste, il vous faudra consulter un professionnel de la santé comme un podiatre afin qu’il évalue l’origine et la cause de votre douleur.

Symptômes et causes de l’engourdissement du gros orteil

La plupart du temps comme indiqué précédemment, les causes possibles d’un engourdissement du gros orteil sont banales et peuvent survenir lors d’une activité physique comme la pratique du vélo, la course à pied ou encore la marche par exemple. En effet un engourdissement lors de vélo va s’expliquer par un excès de pression appliqué sur les nerfs de la pointe du pied. Ces points de pression vont alors entrainer des symptômes comme une sensation de picotements ou un engourdissement du gros orteil. Autre cause assez fréquente pouvant engendrer ce genre de maux : un port de chaussures mal ajustées, étroites ou des talons hauts pour les femmes.

Malheureusement il arrive dans certains cas que la douleur devienne insupportable jusqu’à ce que votre orteil soit devenu insensible ou que les picotements dans les pieds surviennent trop fréquemment. Dans ces cas-là, ces signaux d’avertissement ne sont pas à prendre à la légère et indiquent probablement que des voies nerveuses ou sanguines sont touchées.

Parmi les causes les plus courantes, nous pouvons retrouver les troubles de la circulation sanguine dans les jambes. Le manque d’irrigation peut être associé à des douleurs au niveau du nerf qui entrainera en plus des engourdissements, des picotements. Les facteurs favorisant les troubles de la circulation et donc une mauvaise oxygénation du sang, vont alors être une mauvaise alimentation, une consommation d’alcool excessive, un diabète ou encore une dépendance à la nicotine. Du côté des femmes, cette pathologie peut être accrue pendant une grossesse, les mamans et futures mamans devront faire très attention durant cette période de leur vie.

Certaines carences peuvent aussi être la cause d’orteil engourdi, en effet certaines intolérances, maladies chroniques ou tout simplement un manque de nutriments ou de vitamines peuvent entrainer des sensations d’engourdissement et crampes musculaires. Dans d’autres cas, ce type de symptômes survient lors d’atteinte de racines ou système nerveux regroupant le syndrome de Guillain-Barré (maladie inflammatoire des nerfs) ou encore la sclérose en plaques.

Des maladies touchant uniquement les pieds ainsi que les os et articulations sont aussi mis en cause lors de sensation d’engourdissement du gros orteil. On trouve parmi celles-ci les hallux valgus ou encore la rheumatoid arthritis. Consultez un podiatre vous amènera à définir les causes exactes et les principales sources de ces douleurs handicapantes sur le long terme.

Conséquences de l’engourdissement du gros orteil

La plupart du temps un engourdissement du gros orteil n’est pas un problème très sérieux et reste qu’un engourdissement occasionnel qui s’estompera par lui même au bout de quelques minutes. Cependant pour les personnes souffrant d’engourdissement chronique ou de problème fréquents au pied, ils subiront des conséquences plus dures. Un engourdissement et des picotements pourront nuire aux activités quotidiennes d’une personne. Elle éprouvera entre autres une difficulté à marcher, des tensions musculaires, une perte de confort ou encore des pieds douloureux.

Enfin dans certaines situations précises l’engourdissement peut être révélateur de conséquences plus importantes comme une inflammation, un épaississement des nerfs ou encore le Névrome de Morton, maladie traduite par une enflure des tissus de cicatrisation autour des nerfs de l’orteil. Chacune de ces conséquences rendent alors la prévention ainsi que le traitement d’un engourdissement du gros orteil nécessaire.

Comment traiter l’engourdissement

Nous avons pu voir qu’elles étaient les causes, symptômes et conséquences d’un engourdissement du gros orteil, mais nous nous posons tous la même question importante : comment y remédier et comment le soigner ? Traiter l’engourdissement dans les pieds est primordial lorsque la douleur devient trop importante, il existe des traitements conventionnel et naturel qu’il est recommandé de suivre.

En première mesure il est primordial de suivre des conseils pratiques comme le port de chaussures adéquates, la pratique d’un sport plus doux, mais aussi le massage de pied ou de la zone engourdie lors de l’apparition d’un engourdissement. Si les symptômes sont plus problématiques comme une difficulté à marcher, un médecin pourra prescrire des séances de phytothérapie ou le port de semelles orthopédiques. Ces soins peuvent largement contribuer à l’élimination de ce type de pathologie, mais dans le cas où l’engourdissement est un symptôme d’une cause sous-jacente comme un trouble de la circulation sanguine æou une atteinte d’un nerf il est important de consulter un professionnel de la santé. Celui-ci va alors effectuer un examen du pied et évaluer la perte de confort du patient. Il pourra alors confirmer le diagnostic, fournir conseils et soins adaptés pour la prévention de ces engourdissements et dans certains cas lorsque la pathologie sous-jacente peut être traitée directement procéder à une chirurgie mineure.

Pour les cas majeurs (circulation sanguine, atteinte nerveuse, carences…), il devra procéder à des examens complémentaires plus poussés comme un IRM, des examens sanguins ou encore une étude de conduction nerveuse. N’hésitez pas à prendre rendez-vous chez un podiatre comme le Dr Bochi qui sera à même de confirmer le diagnostic et proposer les mesures nécessaires à la situation.

Source

https://www.health.harvard.edu
https://www.veterans.gc.ca
https://www.veterans.gc.ca

© 2019

  • 1
    Clinique Podiatrique
    Centre-Ville de Montréal

    1826 Sherbrooke O,
    Montreal, QC H3H 1E4
    514-931-6111
  • 2
    Clinique Podiatrique Villeray,
    Ahuntsic, Rosemont

    8415, St Denis-Local 210
    Montreal, QC H2P 2G9
    514-381-1931