Menu

Rendez-vous


Traitement du névrome de Morton

Auteur: Dr George Bochi, podiatre

Qu’est-ce que le névrome de Morton

Le névrome de Morton se définit comme une tumeur bénigne constituée d’un amas de fibres plus ou moins anormales autour des tissus nerveux et qui rend ces derniers plus épais. Ce renflement du nerf, très souvent situé entre le 3e et le 4e orteil, s’avère très douloureux.

La cause de la maladie de Morton, autre nom de cette affection, semble difficilement identifiable d’une manière nette. L’hypothèse d’un resserrement des os de chaque côté d’un nerf qui créerait un blocage sur ce dernier et entrainerait son inflammation et son épaississement est à considérer. Les blessures aux pieds procurent également un terreau fertile pour le développement de ce genre d’inflammation. Par ailleurs, certains éléments factoriels ressortent plus que d’autres comme le port de chaussures trop étroites. Cela renforce l’idée que des souliers adaptés à notre pied sont essentiels à notre équilibre biomécanique, car le cas contraire est souvent associé à des problèmes aux pieds. Citons en exemple la fasciite plantaire.

Heureusement, des solutions sans chirurgie existent pour soigner le syndrome de Morton. Un traitement conservateur suffit généralement à délaisser l’option chirurgicale. Le docteur Bochi, en l’occurrence, connaît un taux de réussite très intéressant avec ce type de traitement. Évidemment, plus tôt le traitement débute, plus fortes sont les chances de succès. Une consultation dès l’apparition des symptômes permet toujours de mieux contrôler la situation.

Différentes méthodes ont fait leurs preuves : les orthèses ; les injections de corticostéroïdes locaux, la neurolyse et, bien sûr, l’adoption de chaussures plus larges.

L’intervention chirurgicale demeure néanmoins un choix de dernier recours pour supprimer le névrome plantaire.

Symptôme du névrome de Morton

Comme nous le mentionnons précédemment, sans en connaître la cause exacte, les symptômes se révèlent par une douleur intense à l’avant-pied, entre les orteils. Des sensations vives et persistantes de brûlure, d’engourdissement dû à une compression du nerf, allant jusqu’à se propager à tout le pied décrivent assez bien les symptômes.

Pour la personne qui ressent des douleurs aux orteils ou qui a mal aux pieds, il est difficile d’en attribuer l’origine à un nerf coincé dans l’avant-pied ou même simplement à un nerf du pied.

Comme dans certaines autres affections de cette partie du corps, des facteurs nous prédisposent au développement du névrome de Morton. Le pied plat en fait partie, mais également les orteils en marteau, les oignons, etc.

Types de traitements du névrome de Morton

Savoir comment soigner le névrome de Morton relève de la compétence d’un professionnel de la santé des pieds. Pour ce faire, un diagnostic doit d’abord être établi. À notre clinique podiatrique, Dr Bochi procède, entre autres, à la palpation de votre pied entre les métatarses afin de déceler les indices de névrome. Cette étape le renseigne assez rapidement sur d’éventuels examens complémentaires. Une échographie peut être nécessaire pour mieux identifier la masse fibreuse, sa forme, etc. Finalement, une radiographie permet le dépistage d’autres anomalies du pied liées ou non au syndrome de Morton.

En définitive, la meilleure façon de savoir vraiment d’où émane votre douleur aux pieds est assurément de prendre rendez-vous avec votre podiatre.

Névrome de Morton : traitement naturel

En premier lieu, s’équiper de bons souliers, adaptés à la largeur de nos pieds, particulièrement la pointe de ceux-ci, demeure le meilleur traitement naturel permettant de corriger ou d’amoindrir un névrome de Morton. Le port de chaussures adéquates selon les activités pratiquées comme la marche, les sports de raquettes revêt un aspect important pour soulager la douleur et éviter d’aggraver la situation.

La thérapie physique, notamment le massage, peut aider à chasser la douleur lorsque les activités quotidiennes ont surmené vos pieds. Il s’agit dans ce cas, en réalité, d’effacer la douleur sans vraiment agir sur la cause.

L’orthèse plantaire procure un soulagement chez une majorité de patients atteints de cette affection du pied. Elle diminue, entre autres, la pression exercée sur le nerf et la tension dans le bout du pied. Différents types d’orthèses peuvent s’avérer efficaces selon la courbure du pied et la position des orteils de chaque personne.

L’analyse de votre démarche, la tenue de vos doigts de pied… tout cela a son importance afin de bien mouler votre pied pour une orthèse sur mesure. Certaines études révèlent même qu’un traitement jumelant le port d’une orthèse à des injections de stéroïdes augmenterait les chances d’obtenir un soulagement très satisfaisant sans besoin d’intervention chirurgicale.

Chirurgie du névrome de Morton

Une chirurgie est envisagée quand toutes les autres options plus conservatrices ont été tentées et qu’elles n’ont pas donné les résultats souhaités, c’est-à-dire le soulagement des douleurs ou la régression du névrome. L’intervention peut aussi être considérée si les autres mesures correctrices sont estimées insuffisantes selon l’état du pied de la personne ou les trop grandes restrictions dans les activités quotidiennes qu’elles entraînent.

L’opération qui consiste à retirer le névrome s’effectue habituellement sous anesthésie locale. Cette intervention permet le relâchement de la zone compressée. Jugée nécessaire, selon certaines études, dans 40 % des cas, elle obtient néanmoins un taux de satisfaction assez élevé par les patients qui doivent y recourir. Une réduction significative de la douleur est attestée par les personnes concernées.

La convalescence, en général, demande quelques semaines, parfois quelques mois pour un rétablissement complet. Évidemment, la situation diffère d’un patient à l’autre.

Selon la gravité de chaque cas et le mode de vie des patients, la reprise entière des activités peut varier considérablement. Parfois, l’opération chirurgicale plantaire peut entraîner l’utilisation de béquilles pour une courte période de temps.

Les adeptes d’activités sportives exigeantes devront être patients avant de reprendre certains sports plus contraignants pour les pieds.

Dans tous les cas, il va de soi que discuter de votre situation avec votre podiatre ne peut que vous éclairer en ce qui concerne la meilleure décision à prendre.

En somme, que vous ayez des doutes sur la douleur au pied qui vous assaille ou que vous suspectiez sérieusement un névrome de Morton, une consultation avec un professionnel de la santé des pieds vous rassurera et vous orientera dans les traitements à privilégier.

© 2015

  • 1
    Clinique Podiatrique
    Centre-Ville de Montréal

    1826 Sherbrooke O,
    Montreal, QC H3H 1E4
    514-931-6111
  • 2
    Clinique Podiatrique Villeray,
    Ahuntsic, Rosemont

    8415, St Denis-Local 210
    Montreal, QC H2P 2G9
    514-381-1931