Menu

Rendez-vous


Traitement de la douleur au talon chez les enfants

Auteur: Dr George Bochi, podiatre

Il arrive fréquemment pendant la période de croissance que l’enfant puisse se plaindre de douleur au niveau du pied et plus précisément du talon. Ces douleurs peuvent avoir diverses origines et méritent une exploration professionnelle afin de faire la part des choses et déterminer l’origine de cette douleur au talon chez l’enfant. En effet, il peut s’agir tout simplement du syndrome de Sever ou maladie de croissance du talon, équivalent de la maladie d’Osgood Schlatter qui elle se manifeste au niveau du genou, mais d’autres hypothèses diagnostiques peuvent également être soulevées. Si la phrase « Mon fils a mal au talon » résonne en vous, une consultation avec votre enfant chez un professionnel de santé spécialisé comme un podiatre s’impose donc pour identifier précisément la problématique et bénéficier du traitement adéquat afin de soulager la douleur efficacement.

Le Dr Bochi est spécialiste du traitement de la douleur au talon chez les enfants. Vous pouvez prendre rendez-vous en cliquant ici.

Symptômes et prévention de la douleur au talon

La douleur au talon de l’enfant est bien souvent le résultat de la maladie de Sever, aussi appelée apophysite calcanéenne postérieure. Cette affection plutôt fréquente chez les enfants de 7 à 14 ans provient d’une difficulté des ligaments à s’ajuster suffisamment rapidement en fonction de la poussée rapide des cartilages constituant le talon qui ne sont pas encore solidarisés et stabilisés. Si en plus ces ligaments sont soumis à des efforts intenses et soutenus lors d’une activité sportive régulière, il est possible qu’une inflammation se déclenche. La maladie de Sever est la cause la plus commune de douleurs sous le talon chez l’enfant, mais d’autres causes sont également possibles comme la fasciite plantaire. ou la fracture du talon qui peut être une fracture de l’os traumatique ou une fracture de fatigue, il est donc indispensable de consulter lorsque certains symptômes apparaissent afin qu’un professionnel de santé compétent puisse procéder à un examen clinique, identifier la cause exacte de la douleur aux pieds, poser le diagnostic et proposer les traitements adaptés. Il est à noter par ailleurs que les enfants pratiquant un sport intensément, mais aussi les enfants en surpoids ou présentant une pronation (c’est-à-dire avec les pieds légèrement tournés vers l’intérieur) sont plus souvent victimes de ce type d’affection. Selon la cause de la douleur, celle-ci peut se manifester différemment, elle peut en effet être importante dès le saut du lit et s’atténuer au fur et à mesure de la journée ou au contraire rester constante. Il est également possible qu’elle apparaisse à l’effort et se renforce avec celui-ci au point qu’il soit douloureux de poser le talon au sol auquel cas l’enfant va commencer à marcher sur la pointe des pieds pendant la journée voire boiter. La douleur est généralement intense et vive, elle peut s’intensifier au fur et à mesure en l’absence d’un traitement adéquat, elle peut se manifester réellement au niveau de la base du talon, mais l’enfant peut aussi ressentir une douleur du talon interne, une douleur aiguë sous le talon ou une douleur derrière le talon ou encore une douleur à l’arche du pied. Tous ces éléments seront évidemment pris en compte dans la recherche de la cause de ce mal et concourront à l’établissement du diagnostic à la suite duquel le podiatre indiquera comment traiter cette douleur.

Conséquences et problématiques de la douleur au talon

La plupart du temps la maladie de Sever n’entraînera pas nécessairement de séquelles à long terme, mais sur le moment elle peut être particulièrement difficile à endurer. En effet, les douleurs aux pieds accrues vont entraver les activités sportives et peuvent avoir pour conséquence une difficulté à marcher et handicapera donc l’enfant dans ses activités au quotidien. Par ailleurs, il est possible que pour compenser la douleur, les chevilles et les muscles du mollet soient sursollicités, l’enfant peut également commencer à éviter de poser le talon et donc marche sur la pointe des pieds. Autre conséquence possible en cas de douleur aiguë sous le talon, l’enfant pourrait se mettre à boiter. Par ailleurs, il est tout à fait envisageable que le maintien de l’activité malgré la douleur au talon puisse entraîner une inflammation de l’aponévrose plantaire et des ligaments au niveau de la zone du talon. Généralement, cette maladie du talon qu’est la maladie de Sever disparaîtra d’elle-même dès lors que les cartilages du talon auront achevé leur croissance aux alentours de 16 ans, néanmoins une bonne prise en charge de celle-ci permettra d’en limiter les effets à savoir la douleur.

Comment traiter et soigner la douleur au talon

La talalgie plantaire est une affection relativement fréquente résultant de la croissance de l’os et de conditions anatomiques tout à fait normales chez l’enfant contrairement à l’apparition de l’épine de Lenoir chez l’adulte. Votre enfant a mal au talon du pied et bien que l’épiphysite de croissance du talon n’entraîne généralement pas de séquelles à l’âge adulte et disparaisse par elle-même, il est néanmoins nécessaire de consulter un professionnel de santé en cas de talon douloureux chez l’enfant. En effet, la prise de rendez-vous avec un podiatre comme le Dr Bochi est indispensable pour savoir comment traiter cette douleur, mais surtout pour établir avec certitude le diagnostic quant à l’origine de celle-ci et ne pas risquer de passer à côté d’une affection plus grave bien qu’elles soient rares. Le podiatre procédera donc à un examen clinique pour établir son diagnostic, mais pourra en cas de doute demander des examens complémentaires comme une radio pour écarter d’autres hypothèses comme la fasciite plantaire qui demandera un traitement spécifique. Si la douleur est causée par une classique Maladie de Sever, il sera généralement conseillé de mettre le pied au repos voire d’utiliser une attelle dans ce cadre. Par ailleurs si une inflammation du talon s’est installée, il est possible que des anti-inflammatoires soient prescrits ainsi que des soins spécifiques pour atténuer l’enflure comme une application de glace. L’idée va être de réduire au maximum la tension à laquelle sont soumis les ligaments et les tendons comme le tendon d’Achille par exemple. Par ailleurs, dans la vie quotidienne, certains changements peuvent être nécessaires comme un rééquilibrage alimentaire en cas de surpoids, mais surtout la limitation temporaire de l’activité sportive. Enfin, il est possible que le podiatre prescrive des orthèses adaptées pour limiter les chocs, bien souvent des orthèses classiques en silicone suffisent, mais il peut arriver que des orthèses sur-mesure soient nécessaires

Pour prendre rendez-vous, téléphonez au 514 931-6111 ou visitez drdupied.com.

Source

https://www.irbms.com/
https://www.vulgaris-medical.com/

© 2015

  • 1
    Clinique Podiatrique
    Centre-Ville de Montréal

    1826 Sherbrooke O,
    Montreal, QC H3H 1E4
    514-931-6111
  • 2
    Clinique Podiatrique Villeray,
    Ahuntsic, Rosemont

    8415, St Denis-Local 210
    Montreal, QC H2P 2G9
    514-381-1931